Pédiatrie & Soins Pédiatriques

Présentation du centre

Le Centre Pédiatrique Paris Nord, est un centre multidisciplinaire dédié à l’enfant.

Le pédiatre est le spécialiste de la santé de l'enfant. Sa formation approfondie, son expérience quotidienne, son souci de formation continue à cette discipline exigeante, en font le médecin le plus apte à gérer tous les aspects du développement des enfants.

Cette spécialité est différente de la médecine générale puisque s'adressant spécialement à un organisme en développement et en transformation permanente.

La connaissance du pédiatre du fonctionnement global de l'organisme de l'enfant lui permet de s'intéresser aux aspects les plus larges de ce domaine, qu'il s'agisse des problèmes d'ordre somatique, psychologique, scolaire, ou troubles neurosensoriels (audition, vision..).

Son apport est également essentiel dans le soutien des familles et les soins proposés aux enfants handicapés ou atteints de maladies chroniques.

Par ses différents aspects, le Centre Pédiatrique Paris Nord prône à réunir sur le même site les différents spécialistes aux services de la santé de nos chers enfants.

Pédiatres-Néonatologues

DR. ELIAN Jean-Claude

DR. ELIAN
Jean-Claude

Pédiatre-Néonatologue

DR. MALONGA
Herline Caro

Pédiatre-Néonatologue

DR. SAADA
Sana

Pédiatre-Néonatologue

DR. EL DANNAWI
Salah

Pédiatre-Néonatologue

Prise de Rendez-vous au

01 34 29 58 10

Pneumo-Allergologue infantile

DR. LE CLAINCHE-VIALA
Laurence

Pneumo-Allergologue infantile
Ancien Chef de clinique Hôpital Necker Enfant Malade
DIU de pneumopédiatrie

Mes honoraires

Télécharger

Prise de Rendez-vous au

01 34 29 58 10 Prendre rendez-vous en ligne

ORL

DR. SAADA
Maxime

Oto-rhino-laryngologie
Chirurgie O.R.L. et Esthetique de la face
Explorations Foctionnelles des surdités
Attesté en Immuno-allergologie

Prise de Rendez-vous au

01 34 29 58 10

Masseur-Kinésithérapeute

MR. BONNEFOY
Franck

Masseur Kinésithérapeute

Mr. BISMUTH
Yohan

Masseur Kinésithérapeute

Prise de Rendez-vous au

01 34 29 58 10

Osthéopathe

Mr. IQBAL
Asad

Osthéopathe

Prise de Rendez-vous au

01 34 29 58 10

Soins et accompagnement d’enfants et adolescents en surpoids (REPOP95)

1. CONTEXTE EPIDEMIOLOGIQUE ET JUSTIFICATION D'UNE ADAPTATION DU SYSTEME DE SOIN

Un million d'enfants et adolescents en France sont en surpoids ou obéses dont 200 000 en Ile de France.

L’épidémie d’obésité sera la grande instigatrice d’une surmortalité précoce. Les études des pays nordiques et des Etats-Unis convergent pour estimer qu’à 50 ans, la mortalité des plus obèses augmente de 40 % dans les 2 sexes par infarctus du myocarde (x 3), cancers du colon (x 2), maladies respiratoires (x 2.5) et morts subites (x 2). Dans certains groupes, les enfants les plus obèses ont un risque 2.3 fois plus élevé de mourir avant 35 ans.

On prévoit aux dans 25 ans une augmentation de 11 % des maladies cardiovasculaires aux Etats-Unis. L’augmentation d’1 point d’IMC devrait multiplier le risque relatif de diabète par 2. En 2020, 9 % des hommes et 4 % des femmes de 35 ans auront une hypertension artérielle diastolique, 3 % seront diabétiques, 46 % des hommes et 32 % des femmes auront un LDL cholestérol élevé et 25 % des hommes et 7 % des femmes un HDL cholestérol bas.

Cette situation est expliquée par la conjonction sur un terrain génétique favorisant, de la sédentarité, de déséquilibres alimentaires, accentués et pérennisés par le contexte social et psychologique familial et individuel.

En France, les adolescents âgés de 11 à 14 ans sont trois fois moins actifs que les enfants de 3 à 5 ans. Seuls 16 % des adolescents de 11 à 14 ans sont très actifs dans les catégories socio-économiques basses contre 36 % dans la plus élevée. Le niveau d’activité dans l’enfance est prédictif de la corpulence à 18 ans. La présence d’une télévision dans la chambre augmente son utilisation de 30 minutes par jour et retarde l’heure du sommeil. Temps de télévision, d’ordinateur, IMC, conditions socio économiques sont liés.

L’obésité de l’enfant et de l’adolescent requiert un abord multidisciplinaire, gradué en fonction de la sévérité de la pathologie ou des comorbidités et adapté à l’âge des patients. Cette prise en charge repose sur un bilan précis qui a pour but:

  • d’en identifier la ou les étiologies
  • d’en évaluer les conséquences
  • d’être adapté au degré de surpoids et à l’âge
  • de couvrir les multiples domaines en cause

de façon à interrompre un cercle vicieux dans lequel s’enferment tôt ou tard les patients.

Les principes de prise en charge sont en effet les mêmes quel que soit le degré d’obésité. Seules varient le nombre de domaines à prendre en compte, la nature des obstacles et la difficulté qui en résulte.

La prise en charge de l’obésité de l’enfant devrait donc débuter tôt, comprendre une analyse précise et cohérente des problèmes, effectuée en première instance en ambulatoire, au contact de la population et suivie de l’offre de soins correspondante.

Une structure pédiatrique légère, adaptée, de proximité, qui couvrirait les domaines concernés en coordination avec les centres de référence hospitaliers rendrait un service qui n’est couvert ni par les consultations hospitalières, peu nombreuses et surchargées, ni par les médecins de ville, isolés

2. LA STRUCTURE ET L'EQUIPE

Le centre pédiatrique Paris nord (CPPN) est la partie pédiatrique du centre hospitalier privé Paris Nord. Une unité fonctionnelle d’obésité, basée sur la coordination et le développement de stratégies de soins multidisciplinaires, sera développée. Elle disposera, au sein de locaux très récents, de consultations dans les domaines clés nécessaires au bilan et aux soins de l’obésité de l’enfant et de l’adolescent.

L’équipe, dont le plupart des membres sont déjà consultants au CCPN, comprendra:

  • Un médecin pédiatre ou généraliste, compétent en obésité pédiatrique
  • Une psychologue
  • Une diététicienne
  • Un kinésithérapeute
  • Une psychomotricienne
  • Une orthophoniste

Le bilan pourra donc se dérouler dans le centre, faire appel aux compétences complémentaires des spécialistes de l’Hôpital Nord (par exemple en ORL, orthopédie) et à son plateau technique(laboratoire d’analyse biologique, service de radiologie…). Les centres de référence hospitalo-universitaires pédiatriques seront sollicités selon les besoins. Un médecin pédiatre, de compétence reconnue, référent de l’un des centres de l’APHP, assurera la supervision des bilans et des soins et de leur évaluation.

3. L'OBJECTIF MEDICAL

L’objectif primaire sera l’obtention et le maintien à long terme d’une réduction ou d’une stabilisation pondérale, une réduction des complications, découlant de l’identification de ses multiples composantes et de leurs abords respectifs et cohérents. Un objectif de poids ne sera donc pas fixé a priori mais des changements progressifs de comportements dans le vie quotidienne dont le bénéfice est entre autre, une réduction des surcharges pondérales.

L’objectif secondaire sera la prévention des complications du traitement de l’obésité : restriction cognitivo-comportementale, troubles du comportement alimentaire, perte de masse maigre, déséquilibre nutritionnel.

4. LES MODALITES DE PRISE EN CHARGE

Un enfant, adressé par un médecin ou venant consulter spontanément bénéficiera d’une ou plusieurs consultations médicales destinées à analyser la situation, à poser les indications des éventuels consultations médicales ou paramédicales et bilans nécessaires.

La synthèse des résultats de ce bilan effectuée par le médecin en collaboration avec les spécialistes médicaux et paramédicaux, permettra de proposer une prise en charge multidisciplinaire sous forme de cycles d’une durée limitée, au contenu évolutif, dont les résultats seront évalués par chaque consultant séparément puis de façon synthétique par le médecin référent.

4.1 Les patients et leur famille se verront proposer deux niveaux de soins :

  • a. Des consultations simples, dans un ou deux domaines, au minimum médicale et diététique ou psychologique
  • b. La participation à un programme de groupe, multidisciplinaire

De fréquence hebdomadaire ou bi hebdomadaire il incluera sur 4 semaines :

  • I. Séance de diététique (avec travaux pratiques)
  • II. Séance d'éducation physique adaptée avec possibilité de rééducation psychomotrice et cardiorespiratoire à l'effort
  • II. Groupe de parole

Ce programme de groupe, d’une durée de 2 à 3 heures, en fonction de l’âge des enfants, sera complété selon les besoins individuels, sur prescription médicale, par des soins individuels, effectués par l’un des membres de l’équipe paramédicale ou un spécialiste extérieur, si nécessaire.

Plusieurs niveaux de formation seront prévus en fonction :

  • De l'âge des patients (jeune enfant, enfant et adolescent)
  • Des connaissances acquises dans l'un ou l'autre domaine ou du degré de difficulté individuel

Ces cycles de formation seront répétables et adaptés pour les périodes de vacances scolaires.

4.2 Le contenu des bilans et formations :

Diététique

Tous les patients, et leurs familles, requérant une formation en nutrition et diététique (diabète de type 1 et 2, obésité) seront réunis pour une formation de base commune, en groupes, après une consultation d'évaluation individuelle. Un tronc commun d'enseignement des principes de bases de l'équilibre alimentaire et de découverte des aliments sera crée.

L’âge des patients, leur niveau scolaire, les nombreuses notions à intégrer, mèneront à proposer des séances d’enseignement à thème : découverte des classes d’aliments, composition d’un repas, techniques de cuisine, cuisines du monde, etc.

Une pièce sera dédiée à cet enseignement ; elle disposera d’un équipement informatique et d’une connexion internet permettant aux enfants de télécharger les documents intéressants et de faire des courses virtuelles.

Les réactions hédoniques qui déterminent l’acceptation par les enfants d’un large spectre d’aliments seront pris en compte. Les caractéristiques des enfants seront prises en compte au moyen de tests de néophobie alimentaire et de tests sensoriels, effectués dans une cuisine thérapeutique qui servira également à l’apprentissage de recettes de base.

Un « club recettes du monde » sera créé ; l’objectif sera la description par les mères de famille des recettes traditionnelles de leurs régions et l’évolution avec la diététicienne d’une version adaptée, si nécessaire.

Psychologique

Les enfants et adolescents obèses ont un point commun : la dévalorisation et la souffrance face aux moqueries. Des difficultés individuelles, non spécifiques à l’obésité, s’y surajoutent.

L’abord psychologique inclura donc l’utilisation de l’effet groupe, où cette question sera abordée, sous la direction de la psychologue, pour envisager les moyens d’y faire face. Des entretiens individuels le compléteront.

Les troubles dépressifs et du comportement alimentaire seront systématiquement recherchés de façon à coordonner au mieux l’abord diététique et psychologique.

Le repérage des difficultés sera amorcé en consultation et l’évaluation poursuivie, si nécessaire, en collaboration avec un service de psychopathologie pédiatrique.

Les difficultés scolaires sont fréquentes chez les enfants en surpoids. Leur repérage sera systématique et la coordination avec les centres compétent prévue.

Activité physique

L’objectif est le retour ou le maintien d’un niveau d’activité physique suffisant chez les patients. Les obstacles rencontrés sont physiques, psychomoteurs, psychologiques et sociaux. A l’instar des autres domaines, celui-ci sera abordé sous ses multiples angles.

L’effet de groupe sera utilisé pour inciter les enfants à jouer entre eux et à oser être actifs. Le centre disposera donc d’une salle jeu pour les jeunes enfants (espace avec tapis épais et matériel solide utilisé dans les services de rééducation psychomotrice).

Pour les plus grands, seront mis à disposition des ergo-cycles et du matériel adapté, utilisé, sur prescription médicale sous contrôle d’un kinésithérapeute ou d’une psychomotricienne.

5. UNE REPONSE AUX BESOINS

Cette partie du Val d’Oise compte une population plus jeune que la moyenne nationale (34 % de 0 à 19 ans contre 24 %), dans un département où de nombreuses communes environnantes ont un solde naturel de population parmi les plus élevés de France. Ce facteur de dynamisme a sa contre partie de fragilité pour la santé. Une offre de soin novatrice a donc sa place.

Le CPPN, sur une base de 5 à 10 consultations par jour pourrait contribuer à la prise en charge de 500 à 1500 enfants par an. Il permettrait de concentrer les compétences, les moyens techniques et développer une véritable médecine de l’obésité en pédiatrie ambulatoire, en lien avec les réseaux existants. Il participerait aussi à la recherche clinique trop peu développée en pédiatrie ambulatoire.

Références

1. Frelut ML, Obésité de l’enfant et de l’adolescent. 2009, Encyclopédie Médico Chirurgicale, 4-002-L30, Elsevier,Paris, 2009.
2. Fouge C. et al. Surpoids et Obésité : importance du problème chez les enfants scolarisés dans le secteur public à Paris, en 2009. Observatoire régional de la santé d'IIe de France, Janvier 2010.

Pour plus d'info visitez le (REPOP 95)

Réseau REPOP IDF

Pour télécharger les documents du (REPOP 95)

Questionnaire patient 6ème mois

Télécharger

PRSP Repop 95 Notice information

Télécharger

PRSP Repop 95 Engagement professionnel

Télécharger

PRSP Repop 95 Charte REPOP

Télécharger

PRSP Repop 95 Attestation de consultation et facture

Télécharger

Information parents et enfants

Télécharger

Formulaire de consentement parents et enfants

Télécharger

Services